Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De Guermaz

  • Le cercle des amis de Guermaz
  • Abdelkader Guermaz est un peintre non figuratif de la nouvelle Ecole de Paris,l'ainé de la génération des fondateurs de l'art algérien moderne.

Recherche

10 mai 2008 6 10 /05 /mai /2008 12:49

NOTORIETE  DE  GUERMAZ-  (1919-1996) 

 

 

2/4 Guermaz, une participation active à des expositions et des Salons de peinture :

 

Guermaz  , adolescent, manifesta de très bonne heure des dispositions artistiques .A sa sortie, à la fin des années 30 ,de l’Ecole des Beaux Arts d’Oran  dont il fut le seul étudiant algérien, suivi quelques années plus tard  par Benanteur , il est remarqué par Robert Martin  qui vient d’ouvrir  à Oran  une galerie d’avant- garde, la galerie Colline.

 Il y  participera  , tout au long des années 45 à 60 , à des expositions collectives d’artistes algériens et d’origine européenne. Invité à la Biennale de Menton en 1951  ,il sera aussi présent  en 1959  à l’exposition « Panorama de la Peinture en France de Picasso à Bernard Buffet » à Oran et  réalisera en 1960 à Mostaganem  une exposition personnelle  à la galerie Sésame.

C’est de 1961 que datera l’une de ses œuvres non-figuratives majeures, sa première, sa grande fresque pour le Conseil Général de Mostaganem.

 

La même année, il s’établira à Paris. Son œuvre y sera représentée en 1962 et 1963   dans des expositions collectives à la nouvelle galerie de Robert Martin.

.

A Paris, il retrouvera les peintres algériens ou d’origine européenne qui l’y avaient précédé. Ces rencontres joueront un rôle décisif dans leurs démarches respectives. Ses oeuvres côtoieront celles de Benanteur, Bouqueton et Khadda à l’exposition « Dix  Peintres du Maghreb » à la galerie  Le Gouvernail en 1963, et elles seront aussi présentes en 1966 à l’exposition « Six Peintres du Maghreb » à la galerie  Peintres du Monde.

 

Guermaz  maintiendra toujours le contact avec l’Algérie .Il sera représenté à l’exposition collective  «Peintres Algériens » qui s’ouvre le 1er novembre 1963 à Alger, ainsi qu’à celle du même nom  au Musée des Arts Décoratifs à Paris en 1964 .

Il sera encore présent aux Salons de l’UNAP de 1964 et de 1974, de même qu’à la galerie 54

(Jean Sénac) en 1964, à l’exposition «  Reflets et Promesses »  de la Galerie de l’ UNAP en 1966, enfin à l’exposition « Peinture  Algérienne Contemporaine » du Palais de la Culture à Alger en 1986.

 

Ne faisant pas encore l’objet à Paris d’expositions régulières dans une galerie il présentera son œuvre dans les Salons, Salon Comparaisons, Salon de Mai, Salon  d’Automne ,et sera invité, en compagnie de six jeunes artistes , à l’Orangerie du Luxembourg en 1971.

 

Il sera bientôt présent en permanence  à la galerie Entremonde , rue Mazarine à Paris, dont il recevra l’appui pendant dix années. Il y réalisera une exposition de groupe en 1973, puis des expositions personnelles en 1974, et  régulièrement chaque année  de 1976 à 1981. Mise enfin

en  pleine  lumière , son œuvre obtiendra la reconnaissance qu’elle mérite, du public, de la critique, et des Institutions muséales . Son talent  et sa maîtrise en seront récompensés.

 

Ces manifestations lui permettront d’acquérir une réputation internationale. Il sera invité à participer au Salon des Arts Plastiques de Tokyo en 1972, à  l’ «  Exposition Internationale   des Arts » de Téhéran en1974, à l’exposition « Art Arabe Contemporain de Tunis en 1980.

Présent à  Londres en 1981, il créera des cartons de tapisserie pour l’aéroport de Riyad en Arabie Séoudite.

 

 

       Pierre REY

Partager cet article

Repost 0
Publié par : Le cercle des amis de Guermaz - dans actualités
commenter cet article

commentaires