Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De Guermaz

  • Le cercle des amis de Guermaz
  • Abdelkader Guermaz est un peintre non figuratif de la nouvelle Ecole de Paris,l'ainé de la génération des fondateurs de l'art algérien moderne.

Recherche

19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 09:36

 

SALON D’AUTOMNE 2013

 

Mercredi 16 octobre – Dimanche 20 octobre (entrée gratuite)

 

ABDELKADER GUERMAZ PEINTRE 1919 -1996

 

 

Né à Mascara (Algérie), mort à Paris

Actif à Oran 1940 -1961 et Paris 1961-1996

Expositions personnelles et de groupe

Salons parisiens et internationaux

Collections publiques et privées de par le monde

Accueil très élogieux de la critique 1940- 1981

Quinze années de création solitaire

 

 

Figure historique de l’art algérien moderne de tendance abstraite dont il fut un des fondateurs, et maître reconnu de la Nouvelle Ecole de Paris, Guermaz voit pour la cinquième fois une de ses toiles exposée au Salon d’Automne auquel il participa en 1969, 1970,1975 et 1982.

 

SA-guermaz.jpg
Pierre d ’exil, 1975, huile sur toile, 130 x 162 cm

 

 

Pierre d ’exil, est un des « paysages » de Guermaz que vont découvrir au Salon la critique et le public, une œuvre «  immense » de sa maturité, lieu de mémoire de son pays d’origine, mais aussi équivalence plastique de la « voie » dans laquelle il s’est engagé dans une démarche picturale et spirituelle , chemin aride semé d’obstacles, étagements de falaises, espaces à parcourir où l’infini vers lequel il tend ne s’ouvrira qu’au terme de sa quête…

 

 

Guermaz y fait preuve d’une maîtrise parfaite de la composition , de la distribution des volumes mis en perspective , des contrastes de lumière et d’ombre,des oppositions de couleurs qui ne heurtent pas la panorama général de la toile mais contribuent à la rendre pleinement harmonieuse , telle, selon ses propres termes , l’« orchestration » d’une symphonie…

 

Pierre Rey

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par : Le cercle des amis de Guermaz
commenter cet article

commentaires